10 mai 2018

LA MOBILISATION

         

            _BqZCZLQCGk___KGrHqIH_CwEu_6m_Ml2BLvilej9JQ___12       

 mobilisation_

 

d439efe4d38ce9d9eeb7883adab64265

 ce qu en disait la presse

mobilisation

source archives departementales 86

http://www.archives.departement86.fr/644-la-presse-locale.htm

        Dans un premier temps, les permissionaires sont rappelés.Pour  certains qui habitaient le secteur ,ils avaient obtenus une permission afin de donner un coup de main aux"métives".L ordre de revenir ne les surprenait pas et durent laisser leurs travaux.

       Num_riser0009

(sources: archives DMD86/125eme RI)

        Le 1er aôut, le régiment était en manoeuvre au camp de Biard et reçoit l'ordre de rejoindre ses casernements.

biardcol perso

biard2

Num_riser0003

(dmd86 archives 125émeRI)

        Les unités se mettent immédiatement en route, aux accents de la Marseillaise et du Chant du Départ.

LE CHANT DU DÉPART ‍(« LE FRÈRE DE LA MARSEILLAISE ») (1794) | HYMNE DE GUERRE, RÉVOLUTION FRANÇAISE

        Le 2 aôut vers 16h, un cycliste de la brigade remet au Colonel DESCHAMPS un télégramme, c'est l'entrée en guerre......

        Fébrilement et anxieusement le régiment se prépare. Le Chef de corps fait rendre les honneurs au drapeau sur la place d'arme de Poitiers, devant une foule immense, ainsi que devant les autorités civiles et le clergé de la ville.              

Capture2

carte_postale_02

les unités massées sur la place leclerc avant les honneurs au drapeau du 125éme

Nouvelle_image
sources coupures de journaux:http://www.archives-vienne.cg86.

honneurs au drapeau le 3aout 1914

honneur_au_drapeau

mobilisation 1914

 

        Le 125éme Régiment d'infanterie dans la rue Magenta à Poitiers le 5 aout 1914 se rendant à la gare

depart_du_regiment

Très grandeCapture1

       Le régiment embarque par bataillons le 5 aôut à la gare de "grand pont", pour combien de temps ? Mystère!!!

Num_riser0008

        Mais tous ont la certitude qu'ils reviendront très vite.....et que la guerre sera rapidement achevèe......

877_001 

  Ordre de bataille du Régiment au depart de Poitiers

Capture5

Capture6

Capture7

  ( source jmo 125 ri sur sga mdh)

 
Les adieux du soldat

- 1 - C'est l'adieu, petite mère De ton gars qui va partir Il prévoit la peine amère Que ton coeur devra souffrir Mais je sais que ta vaillance Portera ce gros chagrin Mets en Dieu ta confiance Pour garder ton benjamin.

- 2 - J'avais fait un bien beau rêve Travailler à ton bonheur Et voici que tout s'achève En venant briser ton coeur Mais sois forte ô bien-aimée Dieu te garde aux jours mauvais Sur la terre enfin calmée Règnera bientôt la paix.

- 3 - Beau pays de mes ancêtres Eglise où j'ai prié Dieu Doux foyer qui m'as vu naître À vous tous je dis: Adieu Le devoir là-bas m'appelle Bravement il faut partir Au drapeau toujours fidèle Je saurai vaincre ou mourir.


Paroles: Armand Bail Musique: H.P. Danks

896_001

   

887da07e3662c499995c4e89be321aed

        depart_des_jeunes_soldats

Posté par christian57 à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Q) L OCCUPATION LE RETOUR

   

630_001      

 

Capture1

 

    Le 11 décembre,le régiment, après un voyage en train débarque à Saar ou les unités seront réparties dans les villes suivantes:

Diemeringen,

dienmaringen

Lorentzen

lorentzen

Domfessel

domfessel

Vollerdingen jusqu au 26 décembre.

Voellerdingen01

Bitche

bitche

bitche2

cantonnement du regiment à la caserne Teyssier

bitche caserne Teyssier

 

Aprés avoir regagné Bitche ,le régiment détachera tour à tour des unités afin d assurer le barrage à la frontière de 1870.Le 9 janvier 1919 le Général DE MITRY remettra au 125émeRI la fourragère aux couleurs de la médaille militaire si chèrement obtenue.

               29596558_p

 

general de Mitry

Num_riser0006

(DMD86/collect.125émeRI)

Le chef de corps le Colonel Maurel avec ses officiers après la cérémonie de la remise de la fourragère aux couleurs de la médaille militaire par le Général De Mitry

Download

           _BqZMO5Q_mk___KGrHqMOKiEEuY2vdzFzBLvi7oZ4bg___12      

 

                               Le 12 janvier1919 le 125éme Ri comme bon nombre d unités de l armée Française fait partie des troupes d'occupation.Désigné pour rejoindre la Rhénanie allemande le régiment cantonne à Sarrebrucken

saarbrucken

et le 8 fevrier il remplacera le 68émeRI dans les casernes de Saarlouis

saarlouis

.Là,270 hommes en provenance du 325émeRI dissout lui seront affectés.Le 125éme restera dans cette zone jusqu au 5 mars ou il embarquera pour Bad Ems

Capture

 

              Num_riser0006

(collection DMD86/125éme RI)

Le régiment fut bien accueilli par la population.

                   Le 9 mai 1919 au cours d une prise d armes ,le Colonel Maurel quittera avec émotion le commandement du régiment.Le colonel Maurel était apprécié tant par sa troupe que par ses supérieurs  Sous son commandement le 125éme aura vécu et inscrit de belles pages de gloire.Le Lieutenant Colonel De Pelacot est désigné comme successeur jusqu 'au 21 juin ou il sera remplacé par le Lieutenant colonel Eveillard.Au cours de cette période l'ordre de resserrement des unités fut ordonné.Les relations étaient amicales jusqu à la publication du traité de Versailles.Ce traité humiliant pour l allemagne la traitait en vaincue...La population n'acceptait pas ces conditions,et, l indiférence prenait la place de la fraternité.Le régiment au complet fut mis en alerte les munitions étaient distribuées...Le 24 juin tout rentrait dans l'ordre.Les unités regagnaient les cantonnements.Mais les relations avec les populations étaient devenues tendues.

  23185637_p

    (Collect.DMD86/125émeRI)

   Le 21 août le Régiment embarque Pour la France et Poitiers.Au bout d un incroyable et pénible voyage du a un déraillement d un train qui bloquait les communications soit 4 jours après son départ le régiment arrivait sur Poitiers.          

Aprés un accueil fait par la ville le 125éme regagnait ses casernes de Rivaud ,Sainte Catherine et pour le 3éme Bataillon ,Ladmirault

757_001

voila ce qui etait relaté par les journaux à l'époque

préparation par la municipalité

retour1

retour2

retour3

retour4

Nouvelle_image

retour125 1

retour 125 2

retour 125 3

 sources:www.archives-vienne.cg86.fr/style/inverse/644-la-presse-locale.htm

 

retour des regiments sur poitiers

(source centre presse)

En 1923 le glorieux 125 éme est dissout .Son drapeau, ses traditions, ses archives sont transmises au 32 eme RI dont le 3 eme bataillon est à poitiers caserne ladmirault (ancien 3 eme bataillon du 125 eme)

    125_meRI     35715109_p            

Posté par christian57 à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

LES BATAILLES INSCRITES AU DRAPEAU

 

               DAPEAU_20125_C2_B0RI(collection DMD86)

music_instr_011

       au drapeau notes032

 (cliquez sur le lien souligné)

            14130910_p

lA BEREZINA  1812

LA MARNE     1914   

YPRES        1914               

VERDUN       1916       

LA SOMME     1916

MONTDIDIER   1918 

Les citations obtenues par le régiment..

      cart_AP_72__42_                           

La fourragére du 125°

                  Num_riser0001       

          Son historique remonte à la fin du XVI éme. Il s'agissait d'une simple corde à fourrage portée autour de l'épaule, par les dragons AUTRICHIENS. Napoléon lui donna l'appellation "fourragère".

          Cet attribut de couleurs variantes suivant les armes a été porté jusqu'à la fin de la guerre de 1870.

          Rétablie en avril 1916, elle était destinée à récompenser les unités méritantes formant corps, pour des actions collectives d éclat. Pour la période de la première guerre, il a été mis en place: la fourragère aux couleurs de la croix de guerre(verte et rouge) obtenue après deux citations à l'ordre de l'armée. Celle aux couleurs de la médaille militaire (jaune et verte) aprés 4 citations à l'ordre de l'armée. Celle à la couleur de la légion d honneur(rouge)obtenue aprés 6 citations à l'ordre de l'armée, ensuite sont venues les fourragéres doubles et triple.seul deux regiments portent ces fourrageres le RICM(a l epoque regiment infanterie coloniale du maroc actuel regiment infanterie chars de marine) et le RMLE (regiment de marche de la légion étrangère actuel 3 éme REI)

tableaufourrager

           Le 125éme régiment d'infanterie est décoré de la fourragère aux couleurs de la médaille militaire obtenue après 4 citations à l'ordre de l'armée

           959_001

Note concernant la croix de guerre 1914-1918

                      15557422

 

         Elle  a été mise en place suite a une idée du General Boelle commandant le IVémeCA 

general_boelle

 relayée par l'écrivain Maurice Barrés,sur proposition du député Georges Bonnefous qui déposa le 23 12 1914 un projet de loi.

maurice_Barres

         Suite au rapport du Lieutenant Colonel DRIANT député combattant(mort glorieusement à la tete de ses chasseurs au bois des Caures en fevrier 1916)elle fut adoptée le 8 avril 1915. Elle etait dessinée par le sculpteur  Bartholomè.

Bartholom_

          Elle est attribuee de plein droit aux militaires cités pour faits de guerre pendant le conflit 14-18.Elle est attribuée individuellement à environ 2.065.000 personnes ou collectivement, à des unités qui se sont distinguées et des villes de France

CG 00CG 01_CG 02_

 

Posté par christian57 à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2018

Batailles de Champagne et de la Somme 1916

  Le 125ème régiment d'infanterie après avoir été éprouvé durement comme toutes les unités qui sont passées par Verdun, effectuera un séjour en Champagne du 25 mai 1916 au 19 septembre 1916. Il participera à la bataille offensive de la Somme du 20 septembre 1916 à février 1917. Durant ces deux périodes, le régiment aura à tenir les lignes Francaises, et malgré tout, enregistrera la perte de nombreux de ses conbattants non sans se faire remarquer en enlevant des positions et capturant hommes et matériels et en inscrivant sur son drapeau le nom de cette bataille.

                   le 125ème Régiment d'infanterie, débarque le 25 mai à Saint Hilaire Au Temple vers 23h00. Les anciens du régiment encore présents se rappelent les villes traversées pendant les combats de 1914 Vitry le Francois, Chalons sur Marne...

saint_hilaire_au_temple

A 2H du matin , par colonnes de bataillons, le régiment se met en marche en direction de Cuperly, ou il arrivera à l'aube.

cette carte n'est pas à la date des faits relatés, mais elle est là pour situer les évenements exposés ci-dessous.

 

Batailles_de_20Champagne

Le 1er juin, vers 7H le 125ème gagne Suippes, où après avoir perçu les colis qui étaient en attente depuis Verdun, arrivera le 2 juin sous les tirs de l'artillerie allemande, comme comité d'acceuil.

Num_riser0008

Le soir, les 1er et 2er Bataillons, ainsi que deux compagnies du 2°, la 5° et la 6° entrent en secteur de l'épine de Védégrange, face à Sainte Marie à Py.

15807555_p_1_

carte_20auberive

Les 7° et 8° compagnies sont laissées en réserve à la ferme de Piémont. Le 8 juin, le 32ème RI vient prendre nos emplacements, et le 13, le 125ème, va relever la 60° DI jusqu' au 28. Il sera relevé le 29/30 par la 1° Brigade Russe,ou nos soldats seront impréssionnés par la discipline de l armée Russe, et retournera sur Suippes et Cupperly.

Num_riser0009

russes_au_camp_de_mailly

 

Num_riser0014

15819244_p_1_

        Durant cette période, le régiment ne déplorera que quelques blessés et des intoxiqués par les gaz de combats qui, devront néanmoins être évacués. Le régiment sera employé durant cette période à réaménager des positions et effectuer des patrouilles. Au cours d'une de ces patrouilles, la 7° compagnie capturera des soldats allemands du 140° poméranien, régiment qui bousculait le 290ème RI, sur la côte 304 et deux prisonniers Russes qui étaient acheminés du front de l'est, afin de travailler dans les lignes allemandes. Le 29 juin la relève était effectuée sous un temps pluvieux et sans incidents. Le 2 juillet, aprés avoir traversé Mourmelon et une partie du camp de Chalons,

mourmelon

mourmelon

le régiment cantonne à Louvercy et Bouy.

Num_riser0002

louvercy

bouy

       Durant cette pèriode de nombreux soldats du régiment pourront gouter à la joie des permissions. Le 6 juillet une émouvante journée commémorative avec une prise d'armes, aura lieu. Le général décorera : le drapeau du régiment de la croix de guerre avec palme, de nombreux personnels dont le chef de corps, le Lieutenant Colonel OUDRY, qui sera fait officier de la légion d honneur, remettera des croix de la légion d honneur, des médailles militaire ,des croix de guerre. Le 20 juillet le régiment relève le 119°RI sur les crètes ouest de Tahure.

Num_riser

Num_riser0007

tahure

 

La relève est dure.L'artillerie allemande est au rendez vous avec des obus de gros calibres et à gaz. Le 25 juillet, la 6° compagnie subit un bombardement en règle qui ressemble à celui de Verdun.Il causait la mort de 16 hommes, 24 blessés et 3 disparus. Le 29 juillet après un dur bombardement, la 5° compagnie est attaquée de nuit. L 'assaut est repoussé au prix de la perte d'un sergent tué et de 3 hommes blessés. Le mois d'aout s'écoulera sans trop d'annicroches sauf vers le 26 aout. En effet,le 114ème RI subira un dur coup de main. Les 7° et 10°compagnies seront désignées pour épauler le 114ème afin de repousser les allemands. 5 prisonniers leurs seront fait et,ils laisseront de nombreux tués devant les lignes. Mais ,le 114ème RI déplorera la perte de 50 prisonniers, de plusieurs mitrailleuses, de nombreux tués et blessés. La 10° compagnie quant à elle aura un triste bilan malgré sa victoire, 45 hommes hors de combat, 10 tués 21 bléssés, 4 disparus.De plus le 125éme RI déplorera la perte de son aumonnier le pére DECHALAIN blessé sévérement par l'éclatement d'un obus alors qu'il s'affairait auprés des bléssés .Le général PENTEL commandant le 9ème corps sera trés affecté par cette opération allemande contre le 114éme RI et par les pertes qui en ont découlées.Le 26 aôut, le 125ème est relevé par le 34ème RI de Mont de Marsan, sous une pluie battante.

59665853_p

Le régiment gagne alors le camp de Mailly et cantonne dans les environs, aux abords du village de Semoine, après 6 heures de marche où il s'exerce à de nouvelles techniques et des manoeuvres en vues d'opérations  ultérieures.

Souvenir_20du_20camp_20de_20mailly

MORTS POUR LA FRANCE DANS CETTE BATAILLE

Num_riser0003

environs_de_mailly

camp_de_mailly

cependant en septembre une circulaire definira les nouvelles regles pour les permissions

image001

    Le régiment embarquera le 19 septembre à Arcis sur Aube pour la Somme.

arcy_sur_aubecoll 125°

     LA SOMME Du 20 septembre 1916 au 19 janvier 1917

       Num_riser0006

        Durant cette période comprise entre le 20 septembre 1916 et le début de février 1917 le 125ème régiment d'infanterie participera à l'offensive de la Somme. Initialement prévu en compagnie des autres unités du 9ème corps(114 2.96 RI)

        Le 20 septembre le 125ème embarqué la veille et après avoir contourné Paris, débarque à Beauvais. Les secteurs de Saint-Omer-en-Chaussée et Haute Epine lui sont assigné pour ses cantonnements.

Num_riser0009

Le 24 septembre, l'ordre de mouvement est donné au chef de corps. Le régiment part à pied pour Belleuse

Num_riser0011

puis Rosières en Santerre

Num_riser0010

l'Hoeilly, Taisnil, où le colonel fera former le carré du régiment et s'adressera à ses troupes.

taisnil Son allocution, simple et franche, et portera sur les sacrifices inéluctables qui risqueraient d 'être demandés au 125ème. Le 27/28 septembre le régiment est en cantonnement d'alerte. Le 30 le régiment embarque dans des véhicules, pour Maricourt Hardrecourt, où il bivouaquera.

Num_riser0003

Le 30 au soir le 1° Bataillon relèvera le 36ème RI en avant de Morval.

36705915

(Source Jmo 125émeRI Sga Mdh)

        Le 20 octobre le régiment débarque à Maricourt.

maricourt

maricourt2

Les unités seront dirigées vers leurs positions respectives  à savoir:2éme batn:ferme de malzhorn,3éme btn en reserve au bois des bouleaux repartit comme suit: 2 compagnies a la tranche de lesboeufs une autre unité et la compagnie de mitrailleuses au sud ouest de Morval sera placé en reserve de la division.

Le 1 ér btn relève en première ligne un bataillon du 32 éme RI  dans une zone comprise entre les tranchées Civet, Marburg ,des tranchées avancées, avec à sa gauche les Anglais à partir du chemin creux et à sa droite le 2.96 eme RI ,le Pc du chef de corps étant au niveau de la route Morval Guinchy. Relève terminée à 2h30 sous l artillerie allemande qui tua 1 homme et en blessa 15.....Les positions seront gardées jusqu'au 23/10 ou le régiment recevra la mission de s'emparer de la position Baniska et de pousser sur le chemin creux et la tranchée Conte .Le 1 er btn sera renforcé de la 3 éme compagnie de mitrailleuse et à sa droite un bataillon du 2.96

l' artillerie ne pouvait pas intervenir à cause d un brouillard trés épais et persistant.Quand la premiére vague s'élança des tranchées, les mitrailleuses allemandes ,en provenance du Transloy entrèrent en action et décimèrent les assaillants .Le bataillon restera sur ses positions en les amènageant sous les tirs  .La 1ére compagnie a perdu au cours de cette action 19 tués et 34 blessés.Les Anglais et le 2.96 n auront pas gagnés de terrain.Un bombardement intense des allemands s'abbat sur les positions Anglaises , du 2.96 et du 2 eme bataillon qui déplorera la perte de 3 tués et 10 blessés

le 25 octobre le 3 ème btn relévera le premier sur ses positions.Cette reléve se passera sous l activité de l'artillerie ennemie qui tua 3 hommes et en blessera 10.L'activité de l'artillerie ennemie ne se ralentira pas et continuera les 2 jours suivants en tuant 2 hommes, blessera 21 autres et quand les tirs s' allongeront incendieront un dépot de munition et d'artifices placé au niveau des carriéres  et... le tout sous une météo excécrable.Cependant, des tranchées  qui rejoindront le 2.96 seront effectuées.Le 2.96 sera relevé par le 2 eme bat .Ce bataillon aura 5 tués et 11 blessés.Au cours des patrouilles effectuées 3 prisonniers du 12éme bavarois seront capturés.La météo ne s'arrangera pas ,et comble de malheur, notre artillerie tirait trop court bilan : 22 tués 51 blessés, évidement l artillerie allemande en tua un bon nombre...Les 30 et 31 octobre les bataillons se relèveront dans des conditions déplorables tant météo que de l activité ennemie Le 125éme déplorera hélas la perte de 29 tués et 54 blessés

pos nov 16

 (carte explicative des opérations du 23 10 au 3 11 1916)

Du 1ér novembre au 3 novembre le 125éme RI recevra l'ordre de rectifier le front de façon à aligner les positions....fallait y retourner...4 heures à patauger dans la boue sur 5 à 6 kilometres à parcourir et à rçevoir sur la tete des obus des gaz...

Cette mission sera confiée avec pour soutien un bataillon du 114 RI et du 2.96(compagnons d infortune)à sa droite et à sa gauche les troupes Anglaises.

l'objectif désigné sera la totalité des tranchées Baniska, Tours et Conté.

Les acteurs principaux seront les 1ér bat,et 2 eme bat le 3 eme sera en reserve.Aprés un arrosage en régle par notre artillerie,les unités protégées par un rideau fumigène attaqueront à 14 heures.Vers 15h45 les 3 vagues du 1er bataillon seront sur l'objectif.La liaison avec les Anglais à gauche et le 2 eme bataillon à sa droite qui lui assurera la liaison avec le 2.96.Le 3 éme Bataillon sera appelé en soutien et formera un crochet défensif assuré en partie par la 9éme compagnie.Les positions seront aménagées toujours sous la pluie ,la boue ,les gaz ,l artillerie omniprésents.Des patrouilles seront effectuées ,des prisonniers raflés,du matériel récupéré .L ennemi ne restera pas sans réactions l 'artillerie et l'infanterie ennemies s' en donneront à coeur joie ...en vain bilan 13 tués 40 blessés 1 disparu et ce jusqu au 3 novembre.La position face au Transloy n était pas super!! un vrai glaçis.De plus, l' armée Anglaise bien que louant une admiration pour les actions du régiment n a pas bougé d une semelle se contentant de tenir les positions.Cette attitude a eue pour conséquence de laisser en pointe les positions des unités Françaises exposées aux contres attaques

le 3 novembre le régiment sera relevé par le 66émeRi. Bilan de cette action face au Transloy :

en 14 jours 64 tués,89 blessés,3 disparus au combat

les Bataillons BERTOIN (2eme) DEGUA(1ér) seront cités à l'ordre de la 152 eme DI en ces termes

"ont enlevés dans la journée du 1ér Novembre au 2 Novembre plusieurs tranchées et ouvrage organisés sur un front de plus de 1km, et, profond de 600 metres ont fait 450 prisonniers dont 16 officiers et pris 15 mitrailleuses"

les bataillons  du 114 et 2.96 ont été également cités

les 6émes et 7 éme compagnies seront elles ctées a l'ordre du IX eme CA

cit 6 cie somme1916

 

cit 7 cie somme

 

Le chef de corps sera cité ainsi qu une bonne partie du regiment

DSC02444

DSC02445

Meme les journaux en parlent

CapturTRANSLOY1

TRANSLOY 2

transloy4

transloy5

Les félicitations du général commandant la 152 eme DI relayées par la presse

felicitations combat de sailly

 

(source http://www.archives.departement86.fr/644-la-presse-locale.htm

 

pluie sur la tranchée

Num_riser0012

 

23204152_p

 

 

       Le 4 ,le régiment sera au repos du côté de Corbie en compagnie d'unités Anglaises.

Num_riser0006

Num_riser0019

 

Num_riser0006

anglais

       Le 19, le 125ème regagnera les lignes en face de Sailly-Saillisel où il relevera le 135ème RI et retrouvera sa compagne la boue, qui enrayera les mitrailleuses et compliquera les relèves. En plus de ces évènements naturels, les allemands canarderont l' arrière des positions.Il faudra à certaines unités, 6 heures pour effectuer 4 kilométres. Un obus de gos calibre tombe sur la 5° compagnie  lui tuant 5 hommes et en blessant 14. Le régiment restera en position jusqu'au 1° décembre le tout, sans ravitaillement correct. Le moral de hommes en sera affecté. La relève sera achevée le 2 par des unités Anglaises de la 29émeDI (le 1ér Lancatshire fusilliers et le 2éme Btn de Scotts Guards).Face au régiment il y avait les 397,193,123 RIR allemands

releves_anglais_

         Le régiment va cantonner du coté D'Amiens où il recevra des renforts en provenance d' unités dissoutes, afin de combler les vides. Le 20 le 125ème regagnera à pied, par étapes, les lignes sous la pluie et la neige fondue. A Méricourt le 125ème régiment d' infanterie sera inspecté avec tout le 9ème Corps par le Général NIESSEL qui le commandera désormais.

          Au cours de cette prise d'armes le Colonel Oudry sera muté à l'état major du 5éme Corps il sera remplacé par le LCL ALTENMEYER.

      

 NIESSEL

Num_riser0013

dans les plis du drapeau viendra s'inscrire le nom de cette bataille

SOMME 1916

 

MEDAILLE_bataille_de_la_somme

 

encadrement 31 12 16 1

1 bat

2 bton

3 bton

 (sources extrait jmo 125Ri sur memoire des hommes)

 

   le 23 janvier le régiment reléve le 135 éme(qui désormais remplace le 2.96 au sein de la 152 emeDI)et sera en positions à Biaches sur Somme où il a pour mission de tenir les lignes jusqu'au 2 février 1917.Son dispositif sera trés étiré.L'artillerie ennemie sera tres active et durant cette période le régiment aura 58 hommes hors de combat 13 tués 45 blessés

  Num_riser0006

(Source:Jmo125éme Mdh Sga)

 

Num_riser0005

       Le 3 février le régiment quitte son calvaire pour Marcelcave où son chef de corps, le ltn Colonel Altemayer rejoint L'etat major de la 152éme DI passera le commandement du régiment au lieutenant Colonel MAUREL qui vient du 48 éme Bcp.Le régiment sera relevé par le 8 eme bataillon du 1ér Royal Warwicks

nomination colonel maurel

source ad86 presse locale

Num_riser0004

 Le régiment cantonne aux alentours de Domart-sur-la-Luce,Hangard, Hourges et par -18°, il embarquera le 9 à la gare de Bovés sous le survol des avions ennemis. Il débarquera à Vitry la Ville où après une courte halte, il rejoindra la Chaussée sur Marne,Coulmier,Oury ou, il reprendra l instruction jusqu au 15 fevrier ou aprés des contres ordres il se ddéplacera par voie terrestre sur Sainte Menehould

sainte_menehould

       En effet, les allemands ont déclenchés sur Tahure et Maisons en champagne une attaque, et ont gagnés du terrain. La 152ème DI a été désignée pour intervenir. Le 18, toujours en alerte, l'ancien chef de corps, le Colonel OUDRY, accordera au 125ème, un quartier libre à la grande satisfaction de tous. L'affaire de Tahure ne nécessite pas de renforts et le 125ème quitte Sainte Ménéhould à pied pour le camp de Mailly via Frignicourt, Brignicourt, Glouves,Courdemange

 Le régiment entamera sous le mauvais temps une période d instruction avec des marches pénibles jusqu a Verzy.Durant cette période le 125 éme sera employé des travaux d'infrastructure pour l'artillerie lourde jusqu au 9 avril et, effectuera des marches de ..diversion jusqu au 16 avril

               244_001_1_

 

Pour nos morts

Num_riser0002

Morts pour la France dans ces combats(liste incomplete...)

Num_riser0014

Num_riser0015

Posté par christian57 à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2018

Hommages aux gars du 125 eme

Histoire_de_la_Sonnerie_aux_Morts (cliquez sur le lien)

           Dans ce fil,je m'efforcerais de faire revivre la mèmoire de certains gars du 125ème RI notamment ceux de la commune de Chaunay ,de Saint Pierre d Exideuil, par un apport de photos glanées au hasard des vides greniers ou par des préts

 Sans vouloir occulter le sacrfice des 86 autres gars de Chaunay..

Morts pour la France

 La mention « Mort pour la France » fut créée par la loi du 2 juillet 1915 modifiée par la loi du 28 février 1922. La loi du 29 décembre 1915 donne droit à la sépulture perpétuelle aux frais de l'Etat aux militaires « Morts pour la France » pendant la guerre.

L'attribution de la mention « Mort pour la France » est une opération relative à l'état civil, qui fait l'objet des articles L 488 à L 492 bis du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de guerre.

Les membres des forces armées françaises tués au combat, morts des suites de maladies contractées ou d'accidents survenus en service commandé ont droit à cette distinction, de même que les prisonniers de guerre décédés dans les mêmes circonstances

A nos frères morts au feu
Ils sont tombés sans un bruit, Ils sont tombés sans un cri, Frappés de plein fouet, Par la mort, cette saleté.

Dans leurs chairs meurtries, Glacées par le vent, Ils ont perdu leur vie, Ils ont perdu leur sang.

De leur jeunesse éclatante, De leurs journées finies, Ils avaient mission importante, Car ils sauvaient des vies.

Au mépris de la leur, Au-delà de la peur, Ils ont été frappés, Par l'éternité.

Ils seront toujours dans nos coeurs, Ils seront toujours avec nous, Pendant nos journées de labeur, Pendant nos journées de fous.

Nous sommes fiers de vous, Mais c'est bien trop tardif, Car pour toujours en nous, Le souvenir reste à vif.

Quand vous êtes tombés, Les larmes de nos cœurs, Ont noyé à jamais, Une partie du bonheur.

leurs chairs meurtries, Glacées par le vent, Ils ont perdu leur vie, Ils ont perdu leur sang.

De leur jeunesse éclatante, De leurs journées finies, Ils avaient mission importante, Car ils sauvaient des vies.

Au mépris de la leur, Au-delà de la peur, Ils ont été frappés, Par l'éternité.

Ils seront toujours dans nos coeurs, Ils seront toujours avec nous, Pendant nos journées de labeur, Pendant nos journées de fous.

Nous sommes fiers de vous, Mais c'est bien trop tardif, Car pour toujours en nous, Le souvenir reste à vif.

Quand vous êtes tombés, Les larmes de nos cœurs, Ont noyé à jamais, Une partie du bonheur.

 

00cda1dea31fd7c2b01a9f6a9512fff5

 Les gars de Chaunay c est pour vous

inauguration du monument chaunay 1923

 inauguration du monument aux morts de Chaunay en 1923

Image14

Quand nos Chaunaisiens partaient c etait en principe de cette gare

 

saint_saviol_gare_train

 ou de celle ci

1386165760-Epanvilliers-1

voici la liste

des 9 Chaunaisiens du 125ème RI inscrits au monument aux morts de la commune de CHAUNAY morts pour la France

BIGET Clément

Tué aux combats de Neuville Saint-Waast.

Déclaré mort le 17 Juin 1915 en compagnie de 87 autres camarades de son régiment.

Clement est né le 25/07/1885 il habitait chaunay ou il excercait la profession de maçon.rappelé a l activité le 4 out 1914

 

Capture1

 

 

BARDEAU Eugène

Tué aux combats de Saint-Julien en Belgique.

Déclaré mort le 10 Novembre 1914.

 

Capture

 inhumé au cimetiere de Sains en gohelle

 

 

 

 

 

 

BRUNET Jules

Tué aux combats au Nord-est de Morval dans la Somme.

Déclaré mort le 23 Novembre 1916, tué par l'activité de l'artillerie ennemie.

 

Capture1

 ces Trois Chaunaisiens reposent ici au caré militaire d Yprespotyze2

 

 

 

DELUSSEAU Célestin

 

Tué aux combats de Saint-Julien en Belgique.

Déclaré mort le 10 Novembre 1914.

 

Capture2

ASCP12

 

MACHET Sébastien

Tué aux combats de Saint-Julien en Belgique.

Déclaré mort le 10 Novembre 1914.

 

Capture3

ASCP19

 

EPAILLARD Émile 

Tué aux combats de Poelcapelle en Belgique.

Déclaré mort le 10 Novembre 1914

 

Capture4

ASCP16

 

AIMÉ Théodore

Tué aux combats de Méry dans l'Oise en compagnie de 23 de ses camarades du régiment.

Déclaré mort le 13 Juin 1918.

 

Capture5

 

MASSON Émile

Décédé des suites d'une maladie contractée au front.

Décédé à l'hôpital de Poitiers le 7 Octobre 1918.

 

Capture6

 

LUCQUIAUD Louis Caporal

Porté disparu aux combats de Fère- Champenoise.

Déclaré disparu le 9 Novembre 1914.

 

Capture7

 

 

nos Chaunaisiens à l honneur   

citations chaunay2          

citations chaunay 1

gars de chaunay1

gars de chaunay1

gars de chaunay2

 

gars de chaunay2

 le pauvre ce n est pas mettre à l honneur mais qu est il devenu aprés ce stupide accident

 

sources:www.archives-vienne.cg86.fr/style/inverse/644-la-presse-locale.htm

Quelques plaques èmaillées..qui commencent à se dèteriorer.....qui ne sont pas de Chaunay mais d une commune limitrophe

049  images_de_sylvia1

Capture1

Capture2

Capture3

Photos  d illustres inconnus..au hasard pour ne pas les oublier...

Num_riser   Moricet_125_eme    

                                         Romieu..

 mitrailleurs_a_la_courtine_1915

Mitailleurs au camp de la courtine en 1915

photo_13

sans_t38

 

sans_t39

120_001

125

125- RI - 6- Cie - 9- escouade[1]Grande

Capture

12 cie en 1905

Capture1

Robichon 1916007

Pascal Robichon

merci à son petit fils de m avoir adressé cette photo

Pascal est né le 30 janvier 1895 au Temple dans les deux sevres.Il est décédé le 19 juillet 1966 a Jallais dans le 49.Incorporé le 17 12 1914 au 125 eme il a été bléssé le 9 juin 1915 a Neuville saint Vaast et le 6 mai 1916 à la cote 304.Il a été cité suite a ses blessures à l ordre du régiment.Muté au 68 eme Ri il a de nouveau été blessé et cité aux combats de la Somme au sein de ce régiment.Titulaire de la médaille militaire, il fut fait chevallier de la légion d'honneur en 1961.Ce brave a terminé son parcours militaire au sein du 500 eme regiment d' artillerie d assaut aprés etre passé par les 1ér et 21éme régiment du génie

 

un bon lauréat du concours de tir

gars du 125

DUFOUR Paul copie1[1]

Capture9

62961754_p2

privat_joseph_sltn 

cidessous CBt Quillet décoré pendant sa convalescence(nb pas celui decoré actuellement)

commandant Quillet decoré apres sa blessure

instance de depart nov1914

novembre 1914 au depot

soldats du 125 au depot a Rivaud

isolés 125

 

(source de ces 5 photos journal centre presse)

tableau d honneur

  69_6_3_roulland_jacques

Le sergent Roulland est décédé des suites de ses blessures en Belgique il etait nè le 24 novembre 1891 à Niort

Un brave parmis les braves qui ne doit pas etre oublié

RI 125_V-t-ran_[1]

Capture3

         ri-125-1980-copie-2

Etait il un parent...du General Rivaud de la Raffiniere qui a donné le nom a la caserne principale du 125éme...à priori oui...si des personnes pouvaient eclairer ma lanterne....je suis preneur

         ri-125-img_1999

3

Capture2

jacquet_andre_125RI_pdg74

sabourault_alphonse_125RI_pdg89

slt Cayla

slt de bauchamps

sous lieutenant fournier

 

adjt tarteau alexis

décorés de la légion d honneur

img

 

Capture10

Capture1

legion honneur 1

legion d honneur

legion d honneur2

legion honneur 3

legion honneur1

lh cb degua

lh1

lh1

lh2

Capture

lh 1

lh2

 

 

 

 

décorés de la medaille militaire

         

2DECOFRdistMM5(1)

Capture1

Capture3

medaille militaire 2

medaille militaire 1

mdm5

107772007_o

107772011_o

medaille militaire1

medaille militaire3

106770033_o

medaille militaire 2

medaille militaire 1

med mili

med m 1

mdm 2

mdm 3

mdm 4

mdm1

mdm2

mdm 1

mdm1

mdm2 (2)

mdm2

mdm4

mdm5

mdm6

Capture

mdm1

mdm2

mdm4

mdm5

mdm 1

mdm1

mdm3

mdm1

mdm2

mdm3

mdm4

mdm5

mdm6

mdm7

mdm8

mdm spt 14

mm1

mm2

mm3

mm1

citations à l'ordre de l'armée

Capture6

Capture7

citations1

citation armée 4

citation armée3

citations armée 2

citations ordre armée1

Capture

cit arm 2

cit arm

cit arm

cit arm 1

cit arm2

citarm2

cit arm4

citarm1

cit arm1

cit arm1

cit arm2

cit arm3

cit arm5

arm1

cit arm1

cit arm2

citarm3

cit arm1

 

 

Posté par christian57 à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]